La Laitue Oreilles du Diable

14 April 2017
La Laitue Oreilles du Diable

Les laitues (Lactuca sativa) sont des plantes annuelles qui occupent une place importante au jardin car elles font partie de nos repas quotidiens. Le nom “laitue” dérive du latin lactuca, qui rappelle la présence d’un latex blanc dans cette plante, qui coule parfois en abondance lorsqu’on coupe la laitue. Cette « sève » donne à la salade une saveur agréable, légèrement amère.

Toutes nos laitues cultivées semblent avoir pour origine les laitues sauvages qui poussent naturellement en France, en Europe, sur le pourtour méditerranéen et en Asie. Les Grecs et les Romains utilisaient déjà la laitue comme salade.
Les Romains en particulier cultivaient un grand nombre de variétés et en faisait une importante consommation. Ils avaient pour habitude de terminer leur souper par une salade dont ils pensaient qu’elle les aidait à trouver le sommeil. Ce qui peut s’expliquer par la présence de « valérianacées » à action légèrement soporifique.

Elle fut introduite au XVIe siècle en Italie où on la nomme laitue Romaine puis en France où elle est tout d’abord servie sur la table des papes d’Avignon.
On la sert au début des repas pour exciter l’appétit. Par la suite les différentes variétés seront cultivées et améliorées à partir du XVIIe siècle par la France, la Hollande et l’Allemagne.

La Laitue romaine rouge “Oreilles du Diable” est une romaine d’été et d’automne.
Ses feuilles rouges grenat sont en forme d’oreilles pointues (d’où le nom Oreilles du Diable que lui a donné Philippe Desbrosses du Conservatoire de Sainte-Marthe, dans les année 80)
On les cueille au fur et à mesure des besoins comme salade à couper. Mais on peut aussi la récolter en une fois quand la masse de feuilles est volumineuse.
Elle peut se ressemer dans le jardin si on laisse chaque été “monter à graines” un ou deux pieds.
Au printemps suivant, les oreilles du diable seront l’une des premières salades au potager.