Le Poireau, « Asperge du pauvre »

14 April 2017
Le Poireau, « Asperge du pauvre »

Allium porrum L. “Asperge du pauvre”, “porreau”, “poirette” ou encore “poireau”, toutes ces dénominations prouvent que le poireau est un légume ancré dans nos traditions et vieux comme le monde.

Proche parent de l’ail et de l’oignon, le poireau est connu en Asie et Moyen-Orient depuis plusieurs civilisations. Les Assyriens, Chinois, Egyptiens, Hébreux… le consommaient déjà. Son histoire est surtout attachée à l’empereur romain Néron, dit le porrophage, qui en consommait plusieurs fois par jour pour éclaircir sa voix et calmer sa toux.

Les propriétés médicinales du poireau sont connues depuis longtemps : Hippocrate le père de la médecine moderne affirmait que le poireau était capable de “favoriser la diurèse, relâcher le ventre, arrêter les éructations…” Au début du XXe siècle, on a extrait des mucilages contenus dans le suc du poireau, pour soigner pharyngites, laryngites, trachéites et bronchites : ils agissaient comme des expectorants.

Le poireau sent fort car il contient des composants soufrés qui lui donnent sa forte odeur caractéristique lorsqu’on le coupe. Mais il comporte également des minéraux divers et variés, des vitamines et des fibres dont il faut profiter au maximum, en mangeant le “blanc” et le “vert”.

Il a un apport calorique très faible, mais une teneur élevée en éléments nutritifs, qui permet de couvrir les besoins sans faire d’excès énergétiques.

Ses propriétés diurétiques indéniables s’expliquent par la présence de glucides spécifiques, les fructosanes, et un rapport potassium/sodium élevé : le poireau facilite donc l’élimination rénale, particulièrement sous forme de bouillon. Il est riche en pro-vitamine A, en vitamines C et E, et en fibres. De ce fait, il peut participer à une protection contre l’apparition de certains cancers et régularise le fonctionnement intestinal. Il est aussi riche en pectine, et participe à la régulation du taux de cholestérol.

Diurétique, antiseptique et laxatif, il est également indiqué en cas de cystite, de lithiase et d’autres infections urinaires.

Le Poireau d’ Hiver Saint Victor est une variante améliorée du célèbre « Bleu de Solaise » : variété très rustique au fût court et aux longues feuilles plates de couleur violette en hiver, cultivée pour sa partie intérieure blanche la plus appréciée. Très résistant au froid il est également résistant à la montaison. Le poireau est un légume de culture très facile et ne requière que peu d’attention particulière. C’est un des légumes que l’on peut avoir toute l’année dans son jardin.